Ce que les enfants et les ados doivent savoir sur la protection de la vie privée en ligne

Les téléphones intelligents et les médias sociaux permettent aux enfants et aux ados de rester connectés, mais au détriment de leur vie privée en ligne. Voici ce que vous devez savoir pour assurer la sécurité de votre famille.
Par Fiona Campbell · 12 décembre 2023 · 12 minutes de lecture
Boy in blue tshirt holding iPad

Combien de fois vous êtes-vous dit : « Heureusement que les téléphones intelligents n’existaient pas quand j’étais ado! »? Qu’il s’agisse de nos coiffures gênantes, de nos mèches colorées, de nos mauvais choix vestimentaires ou de notre comportement douteux, rien de tout cela n’apparaît sur YouTube ou Snapchat (ou sur tout autre site de médias sociaux) au vu et au su de tous.

Les préados et les ados d’aujourd’hui, qui grandissent avec les téléphones intelligents et les médias sociaux, n’ont pas le luxe de l’amnésie analogique. Plus de deux milliards d’iPhone ont été vendus depuis que Steve Jobs a lancé son téléphone intelligent en janvier 2007. Il n’est donc pas étonnant que chaque instant de la vie des enfants semble suivi, capté et numérisé, et pas toujours pour le meilleur.

Les médias sociaux sont parfaits pour rester en contact (et qui n’a pas besoin d’une vidéo de chat amusante de temps en temps), mais notre dépendance à leur égard peut mettre notre vie privée en péril.

Au Canada, un ensemble de lois fédérales et provinciales sur la protection de la vie privée régit la manière dont nos renseignements sont recueillis, stockés et utilisés. Toutefois, les technologies et la manière dont nous les utilisons évoluent plus vite que la législation, ce qui crée un Far West numérique qui rend les utilisateurs, y compris les préados et les ados, vulnérables aux violations de données et pire encore, à l’exploitation. 

 « Comme les risques d’atteinte à la vie privée continuent d’évoluer dans un environnement en changement constant en raison des progrès des nouvelles technologies de l’information et de la numérisation de la vie quotidienne, il est important que les enfants et les ados maîtrisent les données relatives à la vie privée, c’est-à-dire qu’ils soient conscients de leur vie privée en ligne », explique Balraj Lochab, gestionnaire certifiée de la protection de la vie privée et mère de deux ados. « Ils doivent également connaître et comprendre les risques liés à la protection de la vie privée afin de pouvoir se protéger aujourd’hui et à l’avenir. »

Vous vous sentez dépassé? C’est possible. Mais le meilleur moyen d’assurer la sécurité de votre famille est de vous protéger, vos enfants et vous, en vous informant et en passant aux actes.

Qu’est-ce que la vie privée en ligne? 

Avant d’aborder la question de la protection de vos enfants, vous devez savoir ce que l’on entend par « renseignements personnels ». « Ce que nous ne réalisons pas, c’est que certains éléments d’information ne sont pas personnels en soi, mais qu’ils peuvent vous identifier si vous les réunissez », explique Mme Lochab.

Vos renseignements personnels comprennent tout ce qui vous identifie en tant que personne. Certains exemples sont évidents – votre nom, votre adresse et votre date de naissance – mais aussi des choses que vous aimez (votre animal de compagnie), des choses que vous faites (un emploi à temps partiel) et des photos de vous (des égoportraits).

Protéger votre vie privée en ligne signifie assurer un contrôle de vos renseignements personnels et faire des choix responsables sur la manière dont ils sont recueillis, utilisés et partagés.

Comment mes renseignements personnels sont-ils recueillis en ligne? 

Il existe de nombreuses façons de recueillir des renseignements personnels en ligne, par exemple lorsque vous créez un compte pour faire des achats en ligne ou un profil sur Instagram. Toutefois, vos renseignements sont aussi recueillis de façon subtile, notamment chaque fois que vous :

  • créez un nouveau compte de média social; 
  • répondez à un test de personnalité ou de QI en ligne;
  • répondez à un sondage marketing qui promet des points pour la participation;
  • téléchargez des programmes, des jeux ou des modules d’extension;
  • visitez un centre commercial en activant les paramètres Bluetooth ou de localisation de votre téléphone;
  • utilisez une application sur votre téléphone.

D’autres sites ou applications recueillent des renseignements sur vous, notamment votre protocole Internet (IP) qui permet de remonter jusqu’à vous. Vous devez également faire attention aux témoins. Les témoins sont de petits fichiers transmis à votre ordinateur qui enregistrent des informations sur la façon dont vous interagissez avec le site Web, comme les pages que vous visitez et le nombre de fois, votre localisation et même votre nom. Les témoins peuvent être utiles, car ils permettent de personnaliser votre expérience de navigation en récupérant, par exemple, des informations comme l’identifiant de connexion à des sites Web et les sélections d’un panier d’achats. Malheureusement, ils peuvent aussi ouvrir la porte à des cyberattaques.

Pourquoi la protection de la vie privée en ligne est-elle importante pour les enfants et les ados? 

Vos enfants et vos ados risquent d’être victimes d’un vol d’identité. Par exemple, en décembre 2015, le fabricant de technologies pour enfants VTech a signalé une violation massive de données par l’intermédiaire de son application Learning Lodge qui a touché plus de 10 millions de comptes clients, dont 6,3 millions d’enfants dans le monde. Bien qu’aucune information relative aux cartes de crédit n’ait été exposée, le pirate a volé des noms, des adresses électroniques, des mots de passe, des adresses IP, des adresses postales, des historiques de téléchargement et des photos de profil d’enfants. Les enfants risquent non seulement d’être victimes d’un vol d’identité, mais aussi d’être la cible de personnes malveillantes si elles accèdent à ces renseignements qui circulent actuellement en ligne. 

Les risques financiers et de sécurité ne sont pas les seuls à prendre en compte. Les ados et les préados peuvent également être confrontés à un risque d’atteinte à la réputation, explique Mme Lochab, ce qui pourrait avoir des impacts et des conséquences à court et à long terme. « Ce que vous publiez en ligne aujourd’hui est indélébile et peut influencer ce que pensent vos amis, vos professeurs et même vos futurs employeurs », explique-t-elle. « Avec l’âge, nous pouvons changer d’avis quant à d’anciennes publications en ligne, mais malheureusement, elles ne peuvent pas être effacées facilement ».

Vous devez toujours garder à l’esprit que rien de ce que vous publiez sur Internet n’est privé. Toutes les publications et les photos peuvent être copiées, collées et transmises n’importe où en ligne. Elles peuvent être enregistrées sur un disque dur, imprimées ou envoyées par courrier électronique. Tout ce que vous publiez devient public et permanent. Une fois que c’est publié, c’est publié. 

Manière de parler de la protection de la vie privée aux enfants 

Les préados et les ados sont soumis à une pression énorme de la part de leurs pairs sur les médias sociaux – pour publier, se « taguer », répondre à des questionnaires, partager leur localisation – et le besoin de s’intégrer peut devenir de plus en plus fort à mesure qu’ils vieillissent. Il est essentiel de parler tôt et souvent aux enfants de la protection de la vie privée en ligne afin de les aider à prendre des décisions qui les protègent.

 « Il est important de maintenir le dialogue sur ce que les enfants et les ados voient en ligne et sur ce qu’ils ressentent afin de les sensibiliser à la protection de la vie privée », explique Mme Lochab. 

Elle ajoute qu’il ne s’agit pas d’une conversation « unique », mais d’une conversation continue, à partir du moment où ils se connectent à un ordinateur, reçoivent leur premier appareil personnel et commencent à utiliser les médias sociaux ou à jouer à des jeux vidéo. 

« Le fait d’être présent en ligne offre des avantages considérables », affirme Mme Lochab. « Il s’agit d’apprendre aux enfants à être responsables et de leur donner l’autonomie nécessaire pour prendre de bonnes décisions. » 

Huit façons pour les enfants de protéger leur vie privée en ligne

Parler de la protection de la vie privée en ligne peut sembler intimidant, mais les enfants et les ados peuvent toujours profiter de leurs téléphones intelligents tout en sécurisant leurs données. Voici huit façons pour les préados et les ados de protéger leur vie privée en ligne :

1. Fixer des règles familiales et des limites en ligne

Avec vos enfants, définissez un ensemble de règles de base pour l’utilisation des médias sociaux, comme le fait de ne suivre que des personnes qu’ils connaissent personnellement ou de désactiver les paramètres de localisation. Les règles peuvent être personnalisées pour chaque membre de la famille. (Consultez l’outil Règles à la maison à élaborer vous-même pour la protection des renseignements personnels en ligne pour obtenir certains conseils!)

2. Utiliser les paramètres de confidentialité

Les paramètres de confidentialité permettent de contrôler ce que les gens voient à votre sujet. Lors de l’ouverture d’un nouveau compte, vos enfants ne doivent pas accepter automatiquement les paramètres par défaut. Commencez par les paramètres les plus stricts, car vous ne pouvez pas retirer des informations une fois qu’elles ont été publiées. Renseignez-vous sur les informations recueillies et, si vous n’êtes pas à l’aise, envisagez d’utiliser un autre service.

3. Être prudent lors du partage de renseignements personnels

Évitez d’utiliser votre vrai nom ou de donner votre date de naissance pour un jeu ou un média social. Envisagez d’utiliser un avatar (par exemple un personnage de dessin animé ou un animal) ou une autre photo au lieu d’un égoportrait comme photo de profil. Ainsi, en cas de violation des données, moins d’informations personnelles seront compromises.

4. Désactiver le GPS 

Un GPS (système de positionnement global) mobile peut s’avérer pratique pour retrouver des amis, mais il permet également aux services de géolocalisation, comme Snap Map, de localiser des informations sur l’endroit où vous vous trouvez et de les publier. Il est également utilisé pour la géolocalisation pouvant être intégrée dans les photos. Désactivez la géolocalisation sur l’appareil photo de votre téléphone intelligent et ou ne faites pas mention de l’endroit où vous vous trouvez. 

5. Utiliser des mots de passe efficaces 

Règle numéro un en matière de mot de passe : ne jamais partager les mots de passe, même celui pour déverrouiller l’écran de votre téléphone. Règle numéro deux : créer un mot de passe fort, en utilisant une combinaison de lettres, de symboles et de chiffres. N’utilisez jamais de renseignements personnels ni de vrais mots et créez un mot de passe unique pour chaque compte. (Voici quelques conseils pour gérer et conserver tous ces mots de passe.)

6. Protéger le réseau personnel de votre famille 

La prochaine fois qu’un ami vous demandera « Quel est le mot de passe du WiFi? », partagez le compte invité de votre routeur. Non seulement vous montrez que vous prenez au sérieux la protection de la vie privée en ligne, mais vous protégez également vos renseignements sensibles.

7. Se méfier du WiFi public

Les préados et les ados sont toujours à la recherche de WiFi gratuit. Même s’ils sont pratiques, de nombreux réseaux WiFi publics ne sont pas cryptés, ce qui signifie que les informations qui s’y trouvent peuvent être interceptées. Il y a aussi le risque de faux points d’accès sans fil qui sont mis en place pour paraître légitimes (par exemple SportSt0re au lieu du vrai SportStore). Il s’agit en fait de stratégies utilisées par les pirates informatiques pour recueillir des informations.

8. Oublier les questionnaires en ligne

Avez-vous vraiment besoin de faire savoir quelle est votre pizza préférée? Les questionnaires en ligne sont amusants, mais ils peuvent vous rendre vulnérables au vol d’identité et à la fraude. Les réponses à ces questionnaires peuvent être très comparables à celles demandées par des institutions légitimes, comme votre banque, à des fins de vérification. Cela signifie que vous pouvez donner les réponses à des questions de sécurité en répondant à ce qui semble être un questionnaire amusant.  

La meilleure façon de contrôler vos renseignements personnels en ligne est de les garder pour vous. Comme cela n’est pas toujours pratique, le meilleur conseil que l’on puisse donner aux préados et aux ados est de faire attention à ce qu’ils publient et de réfléchir deux fois plutôt qu’une aux raisons pour lesquelles on leur demande de partager certains renseignements. « Si nous pouvons amener les enfants à commencer à y réfléchir, je pense que c’est un bon point de départ », déclare Mme Lochab.

Ressources sur la protection de la vie privée en ligne pour les parents et les ados

Le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada dispose d’excellentes ressources pour les parents :

Téléchargez l’application et la carte à puce Mydoh pour responsabiliser vos enfants, tout en leur donnant la liberté d’optimiser leur pouvoir d’achat et de gérer leur propre argent en toute sécurité.

Cet article ne contient que des renseignements généraux et ne constitue pas un conseil juridique, financier ou professionnel. Il convient de consulter un conseiller professionnel au sujet de votre situation particulière. Bien que les renseignements présentés soient considérés comme factuels et actuels, leur exactitude n’est pas garantie et ils ne doivent pas être perçus comme une analyse complète des sujets abordés. Toutes les opinions exprimées reflètent le jugement de l’auteur·e ou des auteur·e·s à la date de publication et sont susceptibles de changer. La Banque Royale du Canada et ses sociétés affiliées n’approuvent pas expressément ou implicitement les tiers ou leurs conseils, opinions, informations, produits ou services.

Inscrivez toute la famille à Mydoh

Jusqu’à 2 parents et 5 enfants sans frais supplémentaires.

Obtenez les 30 premiers jours gratuitement et donnez à vos enfants une longueur d’avance sur le développement de leurs compétences financières.*

Obtenez les 30 premiers jours gratuitement et donnez à vos enfants une longueur d’avance sur le développement de leurs compétences financières.*

Après la période d’essai, Mydoh ne coûte que
2,99 $ par mois

Articles connexes

Explorer Éducation
13 décembre 2023

Les jeux en ligne et les jeux de société constituent un excellent moyen d’aborder les compétences financières. Voici treize jeux d’argent amusants pour les enfants.

12 décembre 2023

L’un des meilleurs moyens pour les enfants d’acquérir des connaissances financières est de les mettre en pratique en gagnant leur propre argent en effectuant des tâches ménagères.

12 décembre 2023

Qu’il s’agisse de jeux pour apprendre à compter destinés aux jeunes enfants ou d’encourager les ados à créer leur propre entreprise, voici des idées pour commencer à expliquer des notions financières aux enfants de tous âges.

13 décembre 2023

Les hommes et les femmes ont les mêmes droits, mais pas en matière de salaires. Voici ce que les enfants et les ados doivent savoir sur l’écart de rémunération entre les hommes et les femmes au Canada.

13 décembre 2023

La compréhension de la différence entre un besoin et un désir afin d’acquérir de bonnes habitudes financières est fondamentale pour les ados. Voici quelques conseils pour leur expliquer la différence.