Raisons pour lesquelles les enfants et les ados devraient commencer à économiser tôt

Par Andrea Karr · Dernière mise à jour le 10 janvier 2024
Teenager in checkered shirt putting money in the piggy bank

Comme parents, nous souhaitons que nos enfants restent insouciants le plus longtemps possible : qu’ils aient peu de responsabilités, qu’ils sortent avec leurs amis et qu’ils s’amusent. Les enfants et les ados ne sont pas prêts à se mettre au boulot et apprendre à économiser de l’argent, n’est-ce pas? 

Détrompez-vous. Les experts s’entendent pour dire que lorsque les enfants ont sept ou huit ans et qu’ils abordent les mathématiques de base à l’école, ils sont prêts à en apprendre davantage sur l’argent – ce qu’il vaut, comment l’épargner et comment planifier l’avenir. Non seulement les ados et les préados sont prêts à acquérir des connaissances financières de base, mais le fait de leur enseigner les avantages de l’épargne dès leur plus jeune âge leur permet de se préparer à une vie entière de sécurité financière. 

Principaux points à retenir

  • L’épargne est l’une des pierres angulaires importantes de l’indépendance financière.
  • Plus les enfants et les ados commencent tôt à épargner, plus ils ont de chances de prendre l’habitude de le faire. 
  • En épargnant tôt et souvent, les enfants et les ados peuvent profiter des intérêts composés. 
  • Aidez les enfants et les ados à donner la priorité à l’épargne en « se payant d’abord ». 
  • Les enfants et les ados peuvent augmenter leur épargne en trouvant des moyens de gagner plus d’argent.

L’importance d’épargner tôt

L’épargne constitue l’une des pierres angulaires nécessaires à l’atteinte de la liberté financière à l’âge adulte. Si vos enfants n’apprennent pas comment économiser de l’argent, il leur sera difficile d’accéder au confort et à l’indépendance (à moins que votre famille ne dispose d’une réserve d’argent inépuisable). C’est pourquoi il est utile de les habituer très tôt à cette idée afin qu’ils ne soient pas pris par surprise. 

En économisant de l’argent, les enfants et les ados apprennent la valeur d’un dollar

S’il semble facile d’acheter un tee-shirt ou de payer l’épicerie en utilisant simplement une carte de débit, il est difficile de reprocher aux enfants et aux ados de ne pas réfléchir à la manière d’économiser. Toutefois, s’ils surveillent leurs dépenses et s’ils voient diminuer leur solde chaque fois qu’ils achètent quelque chose, les enfants apprendront rapidement ce qu’ils peuvent ou ne peuvent pas acheter avec un dollar. Il est ensuite plus facile pour les ados d’économiser pour acheter des choses qu’ils n’ont peut-être pas les moyens de se payer aujourd’hui. 

L’utilisation d’une application de gestion financière comme Mydoh peut aider les enfants et les parents à avoir l’œil sur leurs fonds. 

Plus les enfants commencent tôt, plus vite ils prennent l’habitude d’épargner

Il est facile de dépenser, mais il est difficile d’apprendre à économiser, même pour les adultes. Plus les enfants apprennent tôt à épargner, plus cela fera partie de leurs valeurs et deviendra une habitude. Selon les experts, les enfants ont tendance à développer leurs habitudes et leurs valeurs financières entre 6 et 12 ans. 

L’épargne aide les enfants à devenir autonomes et indépendants

Il est peut-être plus facile pour votre ado ou votre préado de puiser dans le compte de banque de papa et maman, mais savez-vous ce qui est le plus agréable? C’est de ne pas avoir besoin de demander la permission. En économisant de l’argent pour une date ultérieure – par exemple une soirée pizza ou un voyage de fin d’études –, les ados et les préados apprennent qu’ils peuvent compter sur eux-mêmes pour obtenir ce qu’ils veulent. C’est un sentiment très fort.

Les enfants peuvent apprendre à ne pas s’endetter

La discipline et la maîtrise de soi peuvent être difficiles pour tout le monde, surtout lorsqu’il s’agit d’argent. Nous ne pouvons pas toujours nous offrir les choses que nous voulons immédiatement, du moins sans nous endetter. Mais les enfants qui apprennent à se maîtriser sont moins susceptibles d’avoir des problèmes de crédit plus tard dans leur vie. 

En savoir plus sur ce qu’est la dette pour les enfants.

Ils peuvent profiter des intérêts composés

Le terme « intérêts composés » signifie essentiellement que l’argent peut générer de l’argent. Si votre enfant dépose des fonds (généralement dans un compte d’épargne enregistré ou un compte d’épargne libre d’impôt) et qu’il ne les retire pas, le montant des intérêts généré augmentera chaque année. En effet, il commencera à percevoir des intérêts sur ses intérêts. 

Si votre enfant de 14 ans pense que ses 24 ans sont encore loin, rappelez-lui que ce jour viendra. Plus vos ados et préados conserveront de l’argent dans leur compte en y faisant fructifier des intérêts composés, plus ils gagneront de l’argent. C’est presque aussi facile que de recevoir de l’argent dans une carte d’anniversaire. 

Exemple d’intérêts composés

Voici un exemple illustrant la façon dont les intérêts composés vous aident à épargner plus d’argent :

AnnéeSolde au 1er janvierIntérêts gagnés (2,5 %)Solde au 31 décembre
11 000 $25 $1 025 $
21 025 $25,63 $1 050,63 $
31 050,63 $26,27 $1 076,90 $
101 248,86 $31,22 $1 280,08 $
251 808,73 $45,22 $1 853,95 $

Les enfants peuvent s’entraîner à disposer d’un fonds d’urgence

Les enfants ont-ils vraiment besoin d’un fonds d’urgence? Bien entendu, ils n’ont pas à s’assurer que les dépenses de base telles que le logement, la nourriture et les médicaments sont payées, mais il est possible qu’ils aient une crevaison sur leur vélo ou qu’ils perdent un manuel scolaire. Avoir de bonnes valeurs financières signifie qu’il faut mettre un peu d’argent de côté pour faire face aux imprévus. Le fait d’être en mesure de puiser dans leur propre fonds d’urgence donne confiance aux ados en leur capacité à parer aux imprévus. S’ils prennent l’habitude d’épargner, les enfants pourront faire face à la perte d’un emploi ou aux bris d’un électroménager lorsqu’ils seront adultes.  

Cinq conseils aux enfants et aux ados pour économiser de l’argent

Les enfants peuvent commencer à économiser de l’argent de bien des façons, qui consistent toutes à gagner plus ou à dépenser moins. Faites découvrir à vos enfants l’une de ces cinq façons d’épargner de l’argent pour les jours difficiles ou pour effectuer des achats plus importants qu’ils envisagent.

1. Utiliser la technique « se payer d’abord ».

La plupart des gens commencent par payer leurs factures et autres produits indispensables, font quelques folies et essaient ensuite d’économiser à même ce qu’il leur reste. Expliquez à vos enfants qu’il existe une meilleure façon de procéder. La technique « se payer d’abord » consiste à épargner un certain montant du total reçu (par exemple, 20 %) et à payer ensuite les produits indispensables. S’il reste de l’argent, ils peuvent alors se gâter.

Bien que cette technique soit souvent utilisée par des personnes ayant un salaire de base, les enfants peuvent la mettre en pratique avec leur allocation ou l’argent provenant de leur emploi d’été ou à temps partiel. Avec l’application Mydoh, les parents peuvent rapidement et facilement configurer une allocation hebdomadaire qui est déposée le même jour chaque semaine, comme un vrai jour de paie. 

2. Trouver des compromis faciles en matière de dépenses 

Une bonne habitude à prendre pour les parents comme pour les enfants consiste à analyser les achats avant d’ouvrir leur portefeuille. Encouragez votre enfant à se poser ces trois questions :

a. Est-ce que j’ai besoin de cet article?

b. Si je n’en ai pas besoin, en quoi va-t-il améliorer ma vie?

c. Existe-t-il un moyen d’améliorer ma vie d’une manière semblable et moins coûteuse?

Même s’ils ne trouvent pas nécessairement une option de remplacement sur-le-champ, vos enfants prendront le temps de se poser des questions et ils seront plus enclins à dépenser de manière réfléchie. Et dans certains cas, ils pourront même effectuer quelques changements afin de respecter leur budget. Voici quelques exemples :

  • Se préparer un lunch (au moins certains jours) au lieu de manger à la cafétéria ou au resto
  • Rechercher des vêtements rétro cool et d’occasion plutôt que d’en acheter toujours des neufs
  • Demander à son studio de yoga ou à son école d’arts martiaux d’échanger des cours contre des travaux de nettoyage ou d’autres tâches ménagères 
  • Profiter des concerts et des musées gratuits ou rechercher des journées où l’on paie ce que l’on peut
Two boys loading the dishwasher together at home

3. Trouver des façons de gagner plus d’argent

Au lieu de proposer à votre enfant de lui acheter de nouvelles chaussures de sport alors que ses anciennes conviennent encore parfaitement, encouragez-le à faire un peu de travail supplémentaire pour gagner de l’argent. Voici quelques idées classiques : 

  • Garder ou promener un chien
  • Garder des enfants
  • Organiser une vente-débarras
  • Tondre la pelouse, ratisser les feuilles ou pelleter l’entrée
  • Faire du tutorat auprès d’autres élèves
  • Vendre des articles en ligne

Dans l’application Mydoh, vous pouvez également créer des tâches ménagères (par exemple, vider le lave-vaisselle ou nettoyer le garage) liées à différents montants de paiement. Lorsque votre enfant termine une tâche et la marque comme « terminée », il est payé le samedi suivant.

4. Profiter des rabais étudiants

Que votre enfant soit au cégep ou à l’université, il peut bénéficier d’une réduction pour étudiants sur ses services d’abonnement, ses marques électroniques, ses abonnements au gym et ses magasins de vêtements préférés. Ces réductions sont parfois accordées en magasin (ce qui signifie qu’il faut s’inscrire auprès de chaque détaillant) et parfois par l’intermédiaire d’une carte de réduction pour étudiants comme SPC ou ISIC. Ainsi, l’inscription peut se traduire par des économies de 10 à 30 % – et parfois plus – sur les produits que vos enfants achètent déjà. L’utilisation de ces réductions est une astuce intelligente pour économiser de l’argent qui ne demande qu’un minimum d’effort.

5. Placer les cadeaux d’anniversaire et des fêtes directement dans l’épargne

Si grand-maman aime glisser un billet de 50 $ dans les cartes d’anniversaire, c’est de l’argent à la banque (au sens propre). Votre enfant peut mettre de côté une partie ou la totalité de l’argent qu’il a reçu lors de ces grands événements en vue d’un achat plus important.

Comment poursuivre la conversation sur l’épargne

Apprendre aux enfants et aux ados à économiser de l’argent ne se fait pas en une seule fois. (Si seulement c’était si facile!) Pour aider votre enfant à prendre de bonnes habitudes, les discussions sur l’argent doivent faire partie d’une routine périodique. Il n’y a qu’un seul problème : aucun enfant n’aime se faire sermonner.

C’est là qu’une application comme Mydoh peut vous aider. Elle donne aux enfants un sentiment d’indépendance, car ils apprennent à gérer leur argent à leur propre rythme.

Et comme vous pouvez suivre leurs dépenses à partir de votre propre application (et même ajouter un émoji encourageant), discuter d’argent avec votre enfant devient beaucoup moins gênant.

Apprenez à vos ados comment commencer à économiser de l’argent grâce à Mydoh

Apprendre à épargner tôt constitue l’un des meilleurs moyens pour les enfants de développer des valeurs et des habitudes financières positives – et c’est à vous qu’incombe l’essentiel de cette éducation. Mais vous n’êtes pas seul.e. Mydoh peut vous aider à élever un petit génie des finances qui comprend les avantages de la maîtrise de soi, de la planification et de l’épargne de l’argent durement gagné.

Téléchargez l’application Mydoh afin que votre enfant puisse commencer à épargner de l’argent pour atteindre ses objectifs d’épargne.

Cet article ne contient que des renseignements généraux et ne constitue pas un conseil juridique, financier ou professionnel. Il convient de consulter un conseiller professionnel au sujet de votre situation particulière. Bien que les renseignements présentés soient considérés comme factuels et actuels, leur exactitude n’est pas garantie et ils ne doivent pas être perçus comme une analyse complète des sujets abordés. Toutes les opinions exprimées reflètent le jugement de l’auteur·e ou des auteur·e·s à la date de publication et sont susceptibles de changer. La Banque Royale du Canada et ses sociétés affiliées n’approuvent pas expressément ou implicitement les tiers ou leurs conseils, opinions, informations, produits ou services.