Quelle est la différence entre les banques et les caisses populaires?

Par Leah Golob · Dernière mise à jour le 9 janvier 2024
student withdrawing cash at an ATM

Engager une conversation avec vos enfants sur la valeur d’un dollar est une excellente première étape dans l’enseignement de compétences financières pratiques. Et si nous allions encore plus loin en leur expliquant dans quel type d’institution les gens déposent leur argent durement gagné afin d’inculquer des notions financières plus poussées aux enfants? 

Si votre ado ou votre enfant est impatient d’ouvrir son premier compte-chèques ou s’il est simplement curieux de connaître la caisse populaire de son quartier, le moment est peut-être bien choisi pour lui parler des deux options qui s’offrent en matière de services bancaires au Canada : les caisses populaires et les banques. 

La plupart d’entre nous connaissent les banques traditionnelles. Il est donc normal que vous n’ayez pas de réponse toute prête si vos enfants vous demandent ce qu’est une caisse populaire. Mais ne craignez rien : après avoir lu notre guide sur la différence entre les banques et les caisses populaires, vous aurez toutes les réponses aux questions de vos enfants! 

Principaux points à retenir

  • Les banques et les caisses populaires ont toutes deux pour mission d’aider les gens en matière de besoins financiers.  
  • Par définition, les caisses populaires sont des coopératives financières. Elles sont détenues et gérées par leurs membres qui, souvent, doivent vivre dans une région précise ou faire partie d’une communauté donnée.
  • La clientèle des banques est composée de clients et non de membres; elles peuvent servir n’importe quelle personne de partout au Canada.
  • La principale différence entre une caisse populaire et une banque réside dans le fait qu’une caisse populaire est sans but lucratif, tandis qu’une banque est une institution financière à but lucratif. 
  • Les banques et les caisses populaires offrent pratiquement les mêmes services, mais les banques sont plus susceptibles d’offrir une gamme plus large de services et de produits.
  • Les caisses populaires sont aussi sûres que les banques. Elles respectent les dispositions de la Loi sur les caisses populaires et elles sont assurées par les provinces. 
  • Les banques sont assurées par la Société d’assurance-dépôts du Canada (SADC).

Comparaison entre les banques et les caisses populaires 

Il n’est pas surprenant que la plupart des enfants – et bien des adultes – ne connaissent pas la différence entre les deux types d’institutions financières. En 2021, environ six millions seulement de Canadiens ont effectué leurs transactions financières personnelles dans une caisse populaire. À titre de comparaison, la Banque Royale du Canada est l’une des cinq grandes banques canadiennes et elle compte environ 17 millions de clients.

Les caisses populaires et les banques sont indispensables dans la vie d’aujourd’hui. Elles ont toutes deux pour mission d’aider les Canadiens en matière de besoins financiers importants, comme les comptes-chèques et d’épargne, les investissements, les cartes de crédit, les hypothèques et plus encore.

Quelle est la différence entre une banque et une caisse populaire?

La principale différence entre les deux types d’institution est la suivante : les banques sont des organisations à but lucratif alors que les caisses populaires sont sans but lucratif.

À titre d’institutions à but lucratif, les banques génèrent des revenus pour leurs actionnaires et leurs investisseurs, c’est-à-dire les personnes qui achètent une partie de la société et qui font de l’argent grâce à ses bénéfices.

Les caisses populaires souhaitent également générer des revenus pour leurs actionnaires, mais avec une grande différence : seuls les membres – le terme approprié pour désigner les clients des caisses populaires – peuvent détenir des parts. Vous devez acheter une part avant de pouvoir accéder aux services de la caisse populaire. C’est pour cette raison que les caisses populaires ne sont pas cotées en bourse. Les caisses populaires redistribuent à leurs membres les profits qu’elles réalisent sous forme de participation aux bénéfices, de frais réduits, d’investissements communautaires et de guichets automatiques sans frais. 

Il est important de noter qu’il est illégal de qualifier une caisse populaire de banque. En 2017, le gouvernement fédéral canadien a demandé à toutes les caisses populaires de supprimer les références aux termes « banque », « services bancaires » et « banquier » de leurs sites Web et de leurs publicités. 

Maintenant que vous avez une vue d’ensemble de ce que font les deux institutions, attardons-nous sur les aspects concrets qui les distinguent. 

Qu’est-ce qu’une caisse populaire? 

Les caisses populaires sont semblables aux banques : elles fournissent les mêmes services, mais seuls les membres de la caisse y ont accès.

Par définition, les caisses populaires sont des coopératives financières détenues et gérées par leurs membres, c’est-à-dire par les personnes qui y déposent leur argent. Il est peu probable que les caisses populaires fournissent des conseils ou des produits à des personnes qui ne sont pas membres à part entière de la communauté qu’elles desservent. Une communauté existe autour d’un lieu géographique, d’un employeur, d’un lieu de culte ou même d’une école. 

Qu’est-ce qu’une banque?

Les banques, quant à elles, servent des clients au lieu de membres. Elles peuvent aider n’importe quelle personne de partout au Canada, du Yukon à l’Île-du-Prince-Édouard. Les banques ne se contentent pas de garder les dépôts en sécurité et d’accorder des prêts aux particuliers, aux entreprises et même aux organismes publics : elles servent également d’outil à la Banque du Canada. 

Si la Banque du Canada veut stimuler l’économie, elle réduira le montant d’argent qu’une banque doit garder en réserve (ou l’argent qu’elle ne peut pas prêter). Ainsi, les banques peuvent accorder un plus grand nombre de prêts, ce qui favorise l’investissement, la croissance des entreprises et l’augmentation de leurs dépenses personnelles. 

À l’inverse, si la Banque du Canada souhaite resserrer les conditions de crédit et conséquemment, l’économie, elle augmente le montant d’argent qu’une banque doit garder en réserve. Il est donc plus difficile pour les organisations, les entreprises et les particuliers d’emprunter de l’argent, ce qui les incite à diminuer leurs dépenses. 

Qui détient les banques et les caisses populaires?

Les deux types d’institutions sont détenus par des actionnaires. Comme mentionné précédemment, le client d’une banque n’est pas automatiquement un actionnaire. Pour adhérer à une caisse populaire, il faut toutefois acheter un certain nombre de parts. Le prix d’une part est fixé par les règlements du syndicat et se situe généralement entre 1 $ et 25 $.

N’importe qui dans le monde peut acheter une action d’une grande banque canadienne. La plupart des actionnaires ne sont pas consultés sur la manière dont une banque doit être gérée. Pour avoir de l’influence, il faut probablement posséder beaucoup d’actions dans une banque.

Qui peut adhérer à une caisse populaire?

Pour être membre d’une caisse populaire, vous devez faire partie de la communauté desservie par la succursale, par exemple en habitant dans une ville donnée ou en y travaillant comme enseignant. Les caisses populaires encouragent activement les membres à faire partie du conseil d’administration comme bénévoles. S’ils ne souhaitent pas être administrateurs, les membres peuvent assister à l’assemblée générale annuelle de leur caisse, où ils votent sur la manière dont l’entreprise est gérée. Les membres sont liés à la communauté, et le fait qu’il y ait moins d’actionnaires signifie que votre voix a plus de chances d’être entendue. 

Les banques offrent-elles plus de services que les caisses?

Les banques et les caisses populaires proposent un grand nombre de services identiques, mais l’offre de services des banques est distincte. 

Comme les banques ont un éventail de clients plus large et plus diversifié, leurs produits doivent être variés afin de répondre aux besoins de chacun. Elles disposent également de plus de ressources pour proposer des offres nouvelles et uniques. De nombreux clients se tournent vers les banques, car ils souhaitent avoir accès à un grand choix d’options. 

D’autres personnes préfèrent les caisses populaires en raison du choix d’options plus restreint. 

Les taux d’intérêt sont-ils meilleurs dans les banques ou dans les caisses populaires?

L’Association des banquiers canadiens définit l’intérêt comme étant « le coût de l’argent » et les taux d’intérêt comme étant « le coût de l’utilisation de l’argent d’autrui ». 

Les Canadiens souhaitant contracter un prêt hypothécaire ou un autre type d’emprunt recherchent le taux d’intérêt le plus bas possible afin de payer le moins d’intérêts possible. Mais lorsque les gens veulent faire fructifier les liquidités qu’ils placent dans une banque ou dans une caisse populaire, ils préfèrent les comptes offrant des taux d’intérêt plus élevés.

Il est intéressant de comparer les différents taux d’intérêt offerts par les banques et les caisses populaires. Gardez à l’esprit que si les taux d’intérêt peuvent différer ou non, les caisses populaires s’efforcent de rembourser leurs actionnaires (ou membres) par l’entremise de leur participation aux bénéfices (ristourne annuelle). Un peu de calcul et de recherche vous permettront de savoir où votre argent est le mieux placé et dans quel type d’institution il est préférable d’emprunter. 

Il est important de ne pas oublier que les taux d’intérêt ne sont pas immuables, même dans une grande banque. Si vous cherchez à contracter un emprunt et que vous trouvez que les taux d’intérêt sont trop élevés, vous pouvez toujours en négocier un meilleur. Vous aurez de bonnes chances de l’obtenir si vous traitez avec la même banque depuis des années, si vous avez une excellente cote de crédit et si vous souhaitez vraiment lui confier une plus grande partie (ou la totalité) de vos besoins en matière de services bancaires. 

Les frais sont-ils plus élevés dans les caisses populaires ou dans les banques? 

Les caisses et les banques prélèvent parfois des frais pour la tenue d’un compte bancaire, l’exécution d’un certain nombre de retraits, les virements à d’autres personnes, les découverts, etc. 

Les caisses populaires ont la réputation de prélever des frais moins élevés. Par exemple, elles ne prélèveront probablement pas de frais mensuels pour un compte-chèques. Elles font également partie du réseau THE EXCHANGE, ce qui signifie que vous pouvez retirer sans frais de l’argent à partir de n’importe quel guichet automatique d’une autre caisse populaire. 

N’oubliez pas que les frais peuvent toujours changer. Il est préférable de les comparer directement entre les banques et les caisses populaires qui vous intéressent le plus. 

Heureusement, les enfants et les ados n’ont pas à se préoccuper des frais bancaires. De nombreuses institutions financières ne prélèvent pas de frais des comptes bancaires des jeunes ou des étudiants

Laquelle des deux offre de meilleurs services en ligne et dispose de la meilleure technologie?

Les banques ont tendance à être plus innovantes en ce qui concerne les services en ligne, la technologie et leur présence numérique globale. En effet, elles ont la possibilité de consacrer plus de ressources à l’expérience des services bancaires en ligne, ce qui est important, étant donné qu’elles servent des clients dans tout le pays. Elles veulent s’assurer que leurs sites Web et leurs applications sont sécurisés et faciles à utiliser, et que leur design est au goût du jour. 

De plus, les banques s’efforcent toujours de rester à la fine pointe des besoins évolutifs de leurs clients. Par exemple, elles proposent désormais des outils de budgétisation et de suivi – comme l’application Mydoh – afin d’aider les enfants et les parents à mieux comprendre leurs finances et à atteindre leurs objectifs. 

Les caisses populaires suivent non loin derrière. Des applications pour Android et iPhone sont désormais offertes dans de nombreuses caisses populaires afin de permettre aux membres de vérifier leur solde, d’effectuer des virements électroniques et de payer des factures. Certaines offrent la possibilité d’ajouter des cartes Interac aux portefeuilles numériques.

Étant donné que de plus en plus de tâches quotidiennes sont effectuées en ligne, on peut supposer que les services numériques des caisses populaires continueront également à s’améliorer. Mais si vous souhaitez bénéficier dès maintenant d’une expérience numérique à la fine pointe, le mieux est d’ouvrir un compte dans une grande banque.

Une caisse populaire est-elle aussi sûre qu’une banque? 

Dans l’ensemble, oui. Les caisses populaires se conforment aux dispositions de la Loi sur les caisses populaires (chaque province et chaque territoire a sa propre version de la loi) et elles sont contrôlées par des organismes de réglementation qui appliquent cette loi. 

De plus, comme c’est le cas dans les banques, l’argent déposé par les membres dans leur compte à leur caisse locale est assuré et garanti par la protection des dépôts si la caisse fait faillite pour une raison ou une autre. 

Les banques sont assurées par la Société d’assurance-dépôts du Canada (SADC), un organisme fédéral qui assure séparément les dépôts admissibles jusqu’à concurrence de 100 000 $. 

Les caisses populaires, quant à elles, sont assurées par les provinces. Pour connaître le montant de la couverture offert dans votre province, vous devez vérifier auprès de l’organisme de réglementation de votre région ou vous renseigner directement auprès de la caisse populaire. 

Principales différences entre les banques et les caisses populaires

Voici les avantages et les inconvénients d’une banque traditionnelle et d’une caisse populaire, par ordre de priorité : 

Quels sont les avantages et les inconvénients des caisses populaires?

Avantages :

  • Utilisation gratuite des guichets automatiques des autres caisses populaires
  • Frais moins élevés et taux concurrentiels 
  • Plus susceptibles de travailler avec des personnes ayant un mauvais crédit 
  • Côté humain plus développé et excellents antécédents en matière de service à la clientèle

Inconvénients :

  • Moins d’emplacements physiques 
  • Technologie moins avancée
  • Sélection de produits limitée par rapport aux banques
  • Critères d’admissibilité requis pour accéder aux services et acheter une part afin d’adhérer à la société

Quels sont les avantages et les inconvénients des banques?

Avantages :

  • Utilisation des services sans devoir être membre ni habiter dans une zone géographique donnée
  • Plus grand choix de produits financiers, comme des comptes de dépôts, des fonds d’investissement et des cartes de crédit
  • Excellents services en ligne; sites Web et applications faciles à utiliser 
  • Services bancaires sans frais offerts par les banques numériques 

Inconvénients :

  • Frais légèrement plus élevés que ceux des caisses populaires
  • Dirigée par un conseil d’administration, donc aucune intervention possible sur la manière de gérer ses opérations
  • Côté humain moins développé, particulièrement si vous n’utilisez que les services numériques
Banks vs. Credit Unions pros and cons

Est-il préférable de faire affaire avec une banque ou une caisse populaire?

Les banques et les caisses populaires sont deux excellents choix, et il est possible de faire l’essai des deux. Chaque personne attache une importance différente à divers éléments dans une institution financière; voilà pourquoi le choix d’une institution est une décision tout à fait personnelle.

Si votre enfant ou votre ado est mordu de technologie et rêve de devenir concepteur d’applications ou entrepreneur, il sera peut-être plus attiré par les banques offrant une expérience exceptionnelle de services bancaires mobiles. D’autres enfants ayant une conscience civique plus développée trouveront que l’engagement d’une caisse populaire envers sa communauté locale correspond davantage à leurs valeurs. 

Parler de la différence entre les caisses populaires et les banques permet d’entamer des conversations intéressantes, en particulier sur la gestion de l’argent pour les enfants.

Invitez les ados à réfléchir à leurs valeurs et à leurs objectifs : quelle voie est la plus susceptible de les aider à mener un jour la vie dont ils rêvent? 

Une excellente façon d’initier vos enfants aux services bancaires et aux caisses populaires

Si vous cherchez un moyen d’initier vos enfants à gagner et à épargner de l’argent, pensez au portefeuille numérique et à la carte à puce Mydoh. Avec Mydoh, vos enfants peuvent gagner leur propre argent au moyen du système de suivi des allocations et des corvées, puis le dépenser judicieusement grâce à leur carte à puce, le tout étant géré à partir de votre compte parent.

Téléchargez l’application Mydoh dès aujourd’hui et donnez à vos ados l’occasion de se familiariser avec l’argent et d’épargner pour l’avenir, à l’aide d’un portefeuille numérique sûr et sécurisé!

Cet article ne contient que des renseignements généraux et ne constitue pas un conseil juridique, financier ou professionnel. Il convient de consulter un conseiller professionnel au sujet de votre situation particulière. Bien que les renseignements présentés soient considérés comme factuels et actuels, leur exactitude n’est pas garantie et ils ne doivent pas être perçus comme une analyse complète des sujets abordés. Toutes les opinions exprimées reflètent le jugement de l’auteur·e ou des auteur·e·s à la date de publication et sont susceptibles de changer. La Banque Royale du Canada et ses sociétés affiliées n’approuvent pas expressément ou implicitement les tiers ou leurs conseils, opinions, informations, produits ou services.

10 janvier 2024
Voici les raisons pour lesquelles le fait de donner aux enfants et aux ados une éducation financière dès leur plus jeune âge les aidera à acquérir de bonnes habitudes financières pour la vie.
9 janvier 2024
Si vos enfants et vos ados ne comprennent pas bien la différence entre une banque et une caisse populaire, ils ne sont pas les seuls. Voici comment fonctionne chacune de ces institutions financières.
5 janvier 2024
L’argent ne devrait pas être un sujet tabou à la maison. En fait, les parents qui participent activement à l’éducation financière de leurs ados et de leurs préados les préparent à un avenir financier plus prometteur. Voici comment parler d’argent avec vos enfants pour leur donner l’éducation financière dont ils ont besoin.
5 janvier 2024
Il n’est jamais trop tard (ni trop tôt!) pour apprendre à vos enfants à économiser de l’argent. Voici quelques-uns de nos meilleurs conseils pratiques pour apprendre aux enfants et aux ados comment établir un budget.
11 décembre 2023
Apprendre à vos enfants à faire un budget ne doit pas être une tâche ardue. Voici des conseils budgétaires que les parents peuvent donner aux ados et aux préados afin de les aider à gérer leur argent.