QU’EST-CE QUE LA TAXE ROSE? UN GUIDE POUR LES ADOS

Pourquoi les femmes paient-elles plus cher que les hommes pour les mêmes biens et services? C’est peut-être en raison de la taxe rose.
Par Brianna Taylor · 9 février 2024 · 8 minutes de lecture
Young woman stands in front of pink background with word "tax" written above her head looking concerned.

Que vous ayez déjà entendu parler de la taxe rose ou non, il est très probable qu’elle ait déjà eu un impact sur votre vie. La taxe rose est un surplus injuste que les femmes et les filles paient sur les produits courants.

Maintenant que vous commencez à dépenser et à épargner votre argent durement gagné, il est important de savoir comment la taxe rose peut influencer vos décisions d’achat. Dans cet article, nous examinons ce qu’est la taxe rose, la manière dont elle touche les femmes et les filles, et ce qui peut être fait pour y remédier.

Qu’est-ce que la taxe rose?

Le mot « taxe » fait peut-être partie du nom, mais il ne s’agit pas d’une taxe réelle. On parle de taxe rose lorsque les produits destinés aux filles et aux femmes coûtent plus cher que des produits comparables destinés aux garçons et aux hommes. On peut également parler de discrimination fondée sur le sexe ou de tarification en fonction du sexe. Cela signifie que les femmes paient plus que les hommes pour des articles comme les vêtements, les jouets et les produits de soins personnels.

Le nom est basé sur la couleur rose, qui est souvent associée à la féminité et utilisée pour vendre des produits aux femmes. Le rose ne devrait pas être considéré comme une couleur strictement féminine, mais cela fait des décennies que les magasins et les publicités nous présentent du rose pour les filles et du bleu pour les garçons. Alors qu’on tente d’éliminer les normes associées au genre, de nombreuses entreprises continuent d’ajouter du rose ou du violet à leurs produits pour attirer les filles. Le même produit pourrait alors coûter plus cher en rose qu’en bleu parce que l’un est commercialisé pour les filles et l’autre pour les garçons.

La taxe rose en chiffres :

  • Les produits destinés aux femmes coûtent 7 % de plus que des produits comparables destinés aux hommes*.
  • Les chemisiers pour femmes coûtent 15 % de plus que les chemises ordinaires pour hommes*.
  • Selon les données de 2021, les femmes au Canada ont payé davantage pour les articles de toilette et plus de 50 % de plus pour les déodorants et les gels douche.
  • Les femmes paient les rasoirs 11 % plus cher que les hommes*.
  • Les filles paient 13 % de plus que les garçons pour les casques et les genouillères*.

Ces chiffres montrent que la taxe rose est un phénomène réel au Canada et qu’elle touche les femmes de diverses manières, des produits de soins personnels, en passant par les vêtements et accessoires. Il est important de savoir ce qu’est la taxe rose afin de créer une société plus juste et plus équitable pour tous.

 *Selon une étude du Department of Consumer Affairs (DCA) aux États-Unis

Voici des exemples de taxe rose

Présente dans presque tous les aspects de la vie quotidienne, la taxe rose peut représenter une somme d’argent considérable pour les femmes et les filles au fil du temps. La taxe rose s’applique à toutes sortes de biens et de services, dont voici quelques exemples courants :

Les coupes de cheveux

Les coupes de cheveux sont un exemple de la taxe rose, car celles des femmes coûtent souvent plus cher que celles des hommes, même si les styles sont comparables. En effet, de nombreux salons de coiffure et barbiers facturent les coupes de cheveux en fonction du sexe. Par exemple, pour une même coupe de cheveux, les hommes paieront 20 $ alors qu’il en coûtera 40 $ aux femmes.

Les filles ont souvent les cheveux plus longs que les garçons, et les coiffeurs peuvent consacrer plus de temps et de soin à la coupe. Toutefois, cela ne justifie pas que les filles paient plus cher que les garçons pour une coupe de cheveux de base.

image of pink toiletries on pink background on left side and image of black toiletries on blue background on right side

Les rasoirs

Les rasoirs constituent un autre exemple courant de la taxe rose. Un paquet standard de rasoirs destinés aux femmes est souvent plus cher que ceux destinés aux hommes, même si la seule différence entre les deux est la couleur ou le design. Par exemple, un paquet de cinq rasoirs jetables roses pour femmes coûte 9 $, alors qu’un paquet de cinq rasoirs jetables bleus destinés aux hommes ne coûte que 7 $.

Les articles de toilette

Comme les rasoirs, les déodorants destinés aux femmes coûtent souvent plus cher que ceux destinés aux hommes. La seule différence réside généralement dans le parfum ou l’emballage. Les filles et les femmes paient en moyenne 3 % de plus pour les déodorants*.

Une étude de 2019 sur les coûts liés au genre a également montré que les crèmes hydratantes destinées aux femmes étaient nettement plus chères que des crèmes hydratantes comparables destinées aux hommes.

Les jouets

Les jouets, les accessoires et les produits pour filles sont systématiquement plus chers que ceux pour garçons. Dans certains cas, le même jouet, par exemple une caisse enregistreuse, coûte plus cher en rose que dans une couleur neutre. Pour les jouets comme les vélos et les accessoires, la seule différence réside dans la couleur ou le motif, mais les filles paieront toujours plus cher.

Depuis quand la taxe rose existe-t-elle?

La taxe rose existe depuis de nombreuses années, mais ce n’est que récemment qu’elle a été repérée et désignée comme un problème spécifique. Le terme « taxe rose » a fait son apparition dans les années 1990, lorsque le bureau de recherche de l’assemblée de l’État de Californie a constaté que le coût du lavage et du nettoyage à sec d’un chemiser de femme par rapport à une chemise d’homme était supérieur chez 64 % des nettoyeurs/blanchisseurs de cinq grandes villes. Le rapport concluait que la tarification plus élevée pour les femmes était attribuable à la discrimination à leur égard.

Si l’expression « taxe rose » a été utilisée pour la première fois dans les années 1990 et au début des années 2000, le problème sous-jacent de la tarification et de la discrimination fondées sur le sexe existe depuis bien plus longtemps. Depuis, des groupes de défense et des chercheurs ont continué à documenter et à faire connaître la taxe rose.

Malgré leurs efforts, la taxe rose demeure un problème et les femmes continuent de payer plus cher de nombreux produits et services simplement en raison de leur sexe.

De quelle manière la taxe rose touche-t-elle les femmes et les filles?

La taxe rose peut toucher les femmes de plusieurs manières. Tout d’abord, il peut être plus difficile pour les filles et les femmes de s’offrir les articles qu’elles désirent et dont elles ont besoin. Cette situation peut être particulièrement frustrante, car ces produits sont souvent des produits de première nécessité que les filles et les femmes doivent acheter régulièrement, comme des articles de toilette.

La taxe rose envoie le message que les garçons et les filles ne sont pas égaux. Lorsque les filles paient systématiquement plus cher que les garçons pour des produits qui leur sont destinés, elles peuvent avoir l’impression de ne pas être aussi appréciées que leurs amis masculins.

Pire encore, la taxe rose signifie que les filles et les femmes paient des milliers de dollars de plus que les hommes au cours de leur vie pour des produits et services comparables. C’est de l’argent que les femmes ne peuvent pas investir dans leur avenir.

Enfin, en faisant payer plus cher les produits destinés aux femmes, les entreprises pénalisent essentiellement les femmes parce qu’elles sont des femmes.

Lire la suite : L’écart de rémunération entre les hommes et les femmes expliqué aux enfants et aux ados.

Image of three smiling teens lying on bed with head down, taking a selfie on a cellphone

Que peut-on faire pour lutter contre la taxe rose?

Plusieurs mesures peuvent être prises pour lutter contre la taxe rose et promouvoir l’égalité entre les hommes et les femmes :

Accroître la sensibilisation

L’une des choses les plus importantes que nous puissions faire pour lutter contre la taxe rose est de nous exprimer à ce sujet. Il est important de s’informer et d’informer les autres sur le sujet au moyen du bouche-à-oreille, des médias sociaux et du soutien aux organisations qui œuvrent pour mettre fin à la taxe rose au Canada.

Magasiner intelligemment

Il existe plusieurs façons d’acheter plus intelligemment, par exemple en choisissant de ne pas acheter de produits commercialisés spécifiquement pour les femmes, en achetant auprès d’entreprises dont l’emballage et les prix sont neutres ou en achetant des produits dans la section réservée aux hommes. Bien que le dernier conseil puisse paraître étrange, la prochaine fois que vous achèterez un déodorant, vérifiez les prix des déodorants pour hommes par rapport à ceux destinés aux femmes. Vous finirez peut-être par essayer un nouveau déodorant.

Préconiser le changement

Adressez-vous aux entreprises et aux décideurs politiques pour exiger des changements. Vous pouvez écrire des lettres, signer des pétitions et contacter vos élus locaux afin de plaider en faveur de lois et de règlements qui font la promotion de l’égalité entre les hommes et les femmes.

Prendre des décisions financières judicieuses

La taxe rose peut avoir un impact négatif sur les filles en rendant plus difficile l’accès aux produits dont elles ont besoin, tout en envoyant le message que les filles ne sont pas aussi importantes que les garçons. Il est essentiel de travailler à la suppression de la taxe rose afin de créer une société plus juste et plus équitable pour tous.

Pour en savoir plus sur la meilleure façon de protéger et de gérer votre argent, téléchargez Mydoh et commencez dès aujourd’hui.

Cet article ne contient que des renseignements généraux et ne constitue pas un conseil juridique, financier ou professionnel. Il convient de consulter un conseiller professionnel au sujet de votre situation particulière. Bien que les renseignements présentés soient considérés comme factuels et actuels, leur exactitude n’est pas garantie et ils ne doivent pas être perçus comme une analyse complète des sujets abordés. Toutes les opinions exprimées reflètent le jugement de l’auteur·e ou des auteur·e·s à la date de publication et sont susceptibles de changer. La Banque Royale du Canada et ses sociétés affiliées n’approuvent pas expressément ou implicitement les tiers ou leurs conseils, opinions, informations, produits ou services.

Inscrivez toute la famille à Mydoh

Jusqu’à 2 parents et 5 enfants sans frais supplémentaires.

Installez Mydoh aujourd'hui

Articles connexes

Explorer Style de vie
18 décembre 2023

Savoir négocier est une compétence précieuse dont on profite tout au long de sa vie. Aidez vos enfants et vos ados à maîtriser l’art de la négociation grâce à ces conseils utiles.

18 décembre 2023

Découvrez les raisons pour lesquelles les enfants et les ados devraient recevoir une allocation, les différents types d’allocations, ainsi que les avantages et les inconvénients d’être payé pour effectuer des tâches.

17 avril 2024

Si votre enfant ou votre ado fait des achats impulsifs, ne vous inquiétez pas. Voici les raisons de ce comportement et quelques conseils pour l’éviter.

20 décembre 2023

Quelles tâches quotidiennes vos enfants devraient-ils accomplir? Vous trouverez ci-après des idées et des conseils sur la façon de gérer les tâches ménagères et de verser l’allocation.

20 février 2024

Donner fait du bien et c’est bon pour nous. Apprendre aux enfants pourquoi et comment donner aux autres ou à une œuvre de bienfaisance est aussi important que de leur apprendre à manger des légumes.

19 décembre 2023

Nous vous aidons à y voir plus clair en matière de tâches et d’allocation afin que vous puissiez amorcer la conversation avec vos préados et vos ados en toute confiance.

18 décembre 2023

Vous ne savez pas par où commencer en ce qui concerne les tâches ménagères? Ce guide vous sera utile et vous fournira notamment des listes de tâches adaptées à l’âge des enfants et des tableaux de tâches imprimables.

17 avril 2024

Les enfants et les ados utilisent les médias sociaux plus que jamais. Voici une liste des avantages et des inconvénients des médias sociaux, ainsi que la manière dont nous suggérons aux parents d’aider leurs enfants à les utiliser en toute sécurité.

20 février 2024

Comme le denim double et les justaucorps, les friperies sont de nouveau à la mode. Voici 10 conseils pour y dénicher des articles d’occasion à la mode comme un pro.

20 décembre 2023

Si votre ado a de la difficulté à faire face à la rentrée scolaire, nous sommes là pour vous aider. Voici des conseils pour créer une routine quotidienne saine pour les élèves afin de les préparer à la réussite.