10 erreurs financières commises par les ados et manière de les éviter

Les bonnes habitudes financières se prennent dès le plus jeune âge. Il en va de même pour les mauvaises habitudes. Voici comment vous pouvez aider vos ados et vos enfants à éviter les erreurs financières courantes.
Par Andrea Karr · 7 décembre 2023 · 14 minutes de lecture
teen girl looking at phone and holding bank card looking concerned

Il vous semble probablement qu’hier encore, votre ado était un bébé dont les orteils avaient la grosseur d’un petit pois, et qu’il est soudainement devenu un mini-adulte qui a ses propres opinions et caresse de grands rêves. Vous vous demandez peut-être comment l’aider à faire les bons choix aujourd’hui afin qu’il ait une sécurité financière lorsqu’il quittera le nid. Pour commencer, donnez-lui ces conseils pour l’aider à éviter certaines des plus grosses erreurs financières commises par les ados.

Principaux points à retenir

  • Les habitudes financières se développent dès le plus jeune âge.
  • Vous pouvez assurer sa réussite en lui donnant l’exemple d’une bonne gestion financière, en le laissant mettre en pratique ses compétences financières et en le mettant en garde contre les pires erreurs en matière d’argent.
  • Certaines des plus grosses erreurs financières commises par les jeunes concernent des compétences de base comme l’établissement d’un budget et l’épargne.
  • Parmi les autres erreurs financières, citons une mauvaise planification des prêts et des dettes, l’obtention trop hâtive d’une carte de crédit et le fait de contracter de gros prêts sans plan de remboursement.
  • Une conception irréaliste de l’argent peut rendre les ados trop confiants, les inciter à faire des investissements risqués ou faire en sorte qu’ils comptent trop sur leurs parents pour réparer leurs gaffes.

Pourquoi la gestion de l’argent est-elle importante pour les ados et les jeunes?

Vous connaissez l’expression « Les vieilles habitudes ont la vie dure »? Elle s’applique à tous les domaines, du régime alimentaire à l’exercice physique, en passant par la gestion de l’argent. Un ado qui acquiert de mauvaises habitudes financières (comme le fait de dépenser la totalité de son allocation ou de son chèque de paie dès réception) risque d’avoir plus de difficulté à vivre avec ses revenus, à payer ses factures à temps et à épargner pour l’avenir lorsqu’il sera adulte.

C’est là que vous intervenez. Vous avez le pouvoir d’influencer la façon de penser de votre ado sur l’argent, le crédit et les dettes, et de l’aider à acquérir les compétences dont il a besoin pour réussir sur le plan financier. Vous pouvez faire plusieurs choses :   

  • Donnez l’exemple d’une bonne gestion de votre argent en prenant le temps d’économiser pour des achats plus importants, en vous limitant à votre liste lorsque vous faites votre épicerie et en payant vos factures à temps.
  • Aidez votre enfant à mettre en pratique des compétences financières importantes comme l’établissement d’un budget, le suivi des dépenses et l’épargne.
  • Expliquez-lui quelques-unes des plus grandes erreurs financières à éviter. 

Quelles sont les pires erreurs financières souvent commises par les jeunes?

Personne n’est parfait, mais certaines des plus grosses erreurs financières commises par les jeunes et les ados peuvent être évitées avec un peu d’éducation et de planification. Voici dix des erreurs financières les plus courantes commises par les ados lorsqu’ils commencent à devenir autonomes et la manière dont vous pouvez les aider à faire mieux :

1. Ne pas apprendre à établir un budget

Le moment est venu d’apprendre à votre enfant à établir un budget. Ainsi, lorsqu’il aura besoin de cette compétence essentielle pour jongler avec les coûts de la nourriture, du loyer, de l’assurance automobile et des autres dépenses courantes, cela semblera déjà être une seconde nature pour votre jeune adulte nouvellement indépendant.

Ce guide sur l’établissement d’un budget pour ados peut vous aider, votre enfant et vous, à établir un budget de base et à découvrir les outils qui l’aideront à le respecter.

2. Ne pas épargner pour l’avenir

En plus de l’établissement d’un budget, l’épargne constitue l’un des aspects les plus importants d’une bonne gestion financière chez les jeunes – et le fait de ne pas épargner est l’une des pires erreurs financières qu’un jeune puisse commettre. À l’âge adulte, afin d’assurer sa sécurité financière, il est essentiel de mettre de l’argent de côté pour faire face aux situations d’urgence (perte d’emploi, réparations de voiture, frais dentaires) et pour préparer la retraite. Afin de prendre l’habitude de retarder la gratification, les ados peuvent s’exercer en économisant pour un nouvel ordinateur ou un voyage de fin d’études.

En savoir plus : Le fonds d’urgence expliqué aux ados Et s’ils sont vraiment ambitieux, ils peuvent même placer une partie de leur allocation ou de leur chèque de paie dans un REER. Le grand avantage de commencer à épargner tôt

pour la retraite est ce que l’on appelle les intérêts composés. Plus un REER a le temps de fructifier, plus ce pécule sera important au moment de la retraite.

Ce guide sur les taux d’intérêt présente un premier aperçu des intérêts simples et composés, ainsi que des conseils pour trouver un bon taux d’intérêt. 

two young woman looking at phone holding shopping bags

3. Acheter plus de choses qu’ils désirent au lieu de celles dont ils ont besoin

Chaque jour, les amis, les influenceurs et les publicistes bombardent les ados de toutes sortes de produits, du brillant à lèvres aux écouteurs sur les médias sociaux, et il peut être difficile pour eux de dire non lorsque les tendances changent toutes les semaines. Toutefois, céder systématiquement à la pression exercée sur les consommateurs est l’une des pires erreurs financières que l’on puisse commettre. Très rapidement, votre ado n’aura plus d’argent pour payer ce dont il a besoin.

Les besoins et les désirs peuvent parfois être confondus. (Vous avez probablement entendu votre enfant se plaindre en disant « Mais j’en ai besoin! » au moins une fois lorsqu’il réclamait un nouveau jouet, un gadget ou un vêtement.) Ce texte explicatif sur les besoins et les désirs peut vous aider à expliquer la différence à votre enfant.

4. Obtenir une carte de crédit trop tôt

Au Canada, votre ado ne pourra pas demander de carte de crédit avant d’avoir atteint l’âge de la majorité dans sa province (18 ou 19 ans). Toutefois, il peut être autorisé à utiliser votre carte de crédit dès son plus jeune âge. Dans ce cas, tout retard de paiement ou solde impayé aura un impact sur vos antécédents de crédit en tant que titulaire principal de la carte.

Est-il vraiment nécessaire qu’un ado obtienne sa propre carte de crédit dès qu’il atteint l’âge de la majorité? Cela dépend de la personne. S’il est logique de se constituer un crédit dès le plus jeune âge, posséder une carte de crédit est aussi une grande responsabilité. Si votre ado n’a pas de source de revenus ou éprouve de la difficulté à gérer son argent (c’est-à-dire qu’il a tendance à trop dépenser ou à ne faire que les paiements minimaux), il risque de payer plus cher tout ce qu’il achète, d’accumuler des dettes et de se constituer un mauvais crédit.

Ce guide sur les cartes de crédit peut vous aider à déterminer s’il est temps pour votre ado d’obtenir une carte de crédit ou de devenir un utilisateur autorisé de votre compte. En attendant, la carte à puce est un moyen sans risque de tester la capacité de votre ado à gérer son argent.

teen boy pays for purchase with credit card on laptop

5. Obtenir un prêt pour acheter une voiture de luxe

Une voiture de luxe dotée de toutes les commodités peut sembler l’achat idéal pour un ado qui attend avec impatience son premier véhicule, mais elle peut aussi devenir un fardeau. À moins que votre ado n’ait économisé une somme importante ou que vous soyez prêt à payer le prix d’achat ou les mensualités de la voiture à sa place (sans parler de l’assurance, de l’essence, des réparations et de l’entretien quotidien), il pourrait se retrouver avec une dépense mensuelle importante sans aucun moyen de l’assumer.

Afin de réduire les coûts, les transports en commun ou le vélo peuvent constituer de bonnes solutions de rechange si des options viables sont offertes là où vous vivez. L’achat d’une voiture d’occasion qui ne nécessitera pas un emprunt important représente une autre option judicieuse. Ces conseils pour l’achat d’une voiture peuvent aider.

6. S’endetter pour l’université ou le cégep

De nombreux ados envisagent de poursuivre leurs études à l’université après leur secondaire. Même si ces études postsecondaires offrent plus d’occasions d’emploi, elles peuvent également mettre à rude épreuve une personne qui n’est pas financièrement préparée. De nombreux étudiants canadiens accumulent des prêts de plusieurs dizaines de milliers de dollars et doivent rembourser cette dette au moment même où ils entrent sur le marché du travail.

Même si vous prévoyez les aider à payer les droits de scolarité, ces conseils peuvent contribuer à réduire le montant qu’ils devront payer après l’obtention de leur diplôme :

  • Demander des subventions et des bourses d’études.
  • Choisir un établissement près de la maison familiale afin d’éviter de payer un loyer.
  • Travailler à temps partiel au secondaire et économiser pour les dépenses comme les droits de scolarité, les livres, le transport et la nourriture.
  • Ne pas accepter automatiquement le montant du prêt qui leur est proposé. Il est plus judicieux d’accepter seulement le montant nécessaire en fonction d’un budget mensuel.

Découvrez d’autres conseils pour payer les études postsecondaires.

group of young adults in university laughing and talking

7. Dépenser plus que ce que l’on gagne

Lorsqu’un nouveau maquillage est lancé ou que des billets de concert sont mis en vente chaque semaine, votre ado peut être tenté d’emprunter de l’argent et d’accumuler les achats en se disant qu’il remboursera plus tard. Une bonne règle de base pour les ados (et pour toute autre personne souhaitant développer de bons antécédents financiers) consiste toutefois à surveiller ses dépenses et à veiller à ce qu’elles n’excèdent pas ses revenus. Si votre ado souhaite dépenser plus que ce qu’il gagne actuellement grâce à son allocation ou à son travail, il devra faire plus d’heures ou trouver de petits boulots pour combler la différence.

Vous avez de la difficulté à expliquer le concept de dette à votre enfant? Ce guide de l’endettement à l’intention des parents et des ados facilite le tout.

8. Faire des investissements risqués

Les actifs numériques comme les cryptomonnaies, les jetons non fongibles et les actions « mème » peuvent sembler être la prochaine grande nouveauté en matière d’investissement, mais ils sont également imprévisibles et les montants fluctuent énormément et rapidement. Pour une personne qui débute dans l’investissement ou qui aspire à la sécurité financière, ces choix sont généralement considérés comme risqués. (Il se peut qu’ils soient payants un jour, mais personne ne le sait avec certitude.)

Si un ado souhaite en faire l’expérience en y investissant une petite somme d’argent afin d’en savoir plus sur l’avenir des plateformes financières, sur la chaîne de blocs et sur l’investissement en général, c’est formidable! Mais savez-vous ce qui n’est pas une bonne idée? De miser son argent durement gagné qu’il ne peut se permettre de perdre.

Ces guides peuvent vous aider, votre ado et vous, à mieux comprendre le monde des cryptomonnaies et des jetons non fongibles.

pile of various types of cryptocurrency

9. Confier son argent à ses amis, partenaires et colocataires

Lorsque votre enfant était jeune, vous l’avez probablement encouragé à partager ses jouets, mais maintenant qu’il est un peu plus vieux et qu’il a commencé à gagner de l’argent, à établir des budgets et à épargner pour l’avenir, faire preuve d’une trop grande générosité constitue l’une des erreurs classiques à éviter en matière d’argent. Incitez votre ado à la prudence lorsqu’il s’apprête à tomber dans certains de ces pièges, aujourd’hui ou dans le futur :

  • Prêter de l’argent : Prêter de grosses sommes d’argent à des amis peut être risqué et peut ruiner des amitiés si l’argent n’est pas remboursé à temps – ou jamais.
  • Partager un compte de banque : Il peut être tentant d’ouvrir un compte bancaire conjoint avec un partenaire amoureux, mais les ados comme les adultes devraient éviter de mettre leurs fonds en commun, à moins d’avoir eu des discussions honnêtes sur leurs habitudes et objectifs financiers, et d’être certains que leur partenaire et eux-mêmes s’engagent dans une relation à long terme.
  • Choisir un ou des colocataires : Le fait d’avoir un ou deux colocataires réduit le loyer à payer, mais incitez votre ado à faire un choix judicieux! Une personne sur laquelle on peut compter pour partager le paiement des factures et prendre soin de l’espace est un bien meilleur choix qu’un fêtard qui saccagera l’appartement, partira en Europe sans préavis ou refusera d’établir un budget, ce qui l’empêchera de payer sa part du loyer. 

10. S’attendre à ce que leurs parents règlent leurs problèmes

Bien que vous souhaitiez protéger votre enfant, le fait de le tirer d’affaire à la suite de ses pires erreurs financières lui fera plus de mal que de bien. Vous pouvez toujours lui enseigner de bonnes habitudes financières et le conseiller s’il éprouve de la difficulté à payer ses factures, mais laissez-lui son autonomie en résistant à l’envie de toujours tout régler pour lui. Il apprendra qu’il peut limiter ses dépenses, respecter un budget et travailler fort pour réussir sur le plan financier – et qu’il n’a pas besoin de l’argent de papa ou de maman pour y parvenir. 

Manière d’aider votre ado à éviter les pires erreurs financières

Voici plusieurs suggestions pour enseigner à votre enfant la valeur de l’argent, ainsi que la façon d’établir un budget, d’épargner et de gérer son crédit :

  • Encouragez-le à suivre chacune de ses dépenses. L’appli Mydoh lui permet de consulter ses revenus et dépenses directement sur son téléphone.
  • Aidez-le à établir un budget en fonction de ce qu’il gagne et de ce qu’il souhaite acheter. Choisissez un pourcentage (5, 10 ou 20 %) qui sera directement versé dans un compte d’épargne.
  • Demandez-lui de payer sa propre facture de téléphone chaque mois afin de mettre en pratique ses compétences en matière de budget et d’apprendre à respecter les délais.
  • La prochaine fois qu’il souhaite se procurer quelque chose qu’il ne peut se permettre, ne l’achetez pas pour lui. Demandez-lui de faire la vaisselle ou tondre le gazon afin de gagner un montant prédéterminé.
  • Ouvrez un compte d’entraînement à votre ado afin qu’il investisse en ligne sans utiliser de l’argent véritable et avant de se précipiter dans le dernier type de cryptomonnaie
  • Avant de permettre à votre ado d’obtenir une carte de crédit ou de l’ajouter à votre carte en tant qu’utilisateur autorisé, demandez-lui de s’entraîner avec la carte à puce Mydoh. Il peut l’utiliser comme une carte de crédit (mais il n’y a pas d’intérêt, de dette, ni d’impact sur la cote de crédit).   

L’essentiel

Un jour, votre ado sera le seul responsable de son bien-être financier. Pour l’instant, vous pouvez l’aider à prendre de bonnes habitudes et l’inciter à éviter les pires erreurs financières commises par les ados. En aidant votre enfant à mettre en pratique les principes de base d’une bonne gestion financière, notamment le budget, l’épargne et l’investissement, et en lui inculquant des idées réalistes sur la responsabilité financière, l’endettement et le crédit, vous pouvez le guider pour qu’il devienne un adulte qui sait gérer son argent. Mydoh est là pour aider.       

Téléchargez Mydoh et aidez vos enfants et vos ados à acquérir des connaissances financières de base.

Cet article ne contient que des renseignements généraux et ne constitue pas un conseil juridique, financier ou professionnel. Il convient de consulter un conseiller professionnel au sujet de votre situation particulière. Bien que les renseignements présentés soient considérés comme factuels et actuels, leur exactitude n’est pas garantie et ils ne doivent pas être perçus comme une analyse complète des sujets abordés. Toutes les opinions exprimées reflètent le jugement de l’auteur·e ou des auteur·e·s à la date de publication et sont susceptibles de changer. La Banque Royale du Canada et ses sociétés affiliées n’approuvent pas expressément ou implicitement les tiers ou leurs conseils, opinions, informations, produits ou services.

Inscrivez toute la famille à Mydoh

Jusqu’à 2 parents et 5 enfants sans frais supplémentaires.

Obtenez les 30 premiers jours gratuitement et donnez à vos enfants une longueur d’avance sur le développement de leurs compétences financières.*

Obtenez les 30 premiers jours gratuitement et donnez à vos enfants une longueur d’avance sur le développement de leurs compétences financières.*

Après la période d’essai, Mydoh ne coûte que
2,99 $ par mois

29 décembre 2023

Voici quelques conseils sur la première carte de crédit de votre ado, notamment sur la façon de l’utiliser de manière responsable et sur la raison pour laquelle la carte à puce Mydoh est une excellente solution de rechange au crédit pour les enfants.

8 décembre 2023

Si votre ado gagne de l’argent grâce à un emploi à temps partiel, il est avantageux pour lui de produire une déclaration. Voici ce que les ados doivent savoir sur la façon de produire une déclaration de revenus au Canada.

12 décembre 2023

Trop vieux pour les tirelires, mais trop jeunes pour les cartes de crédit? Voici les avantages d’utiliser des cartes de débit pour inculquer des notions financières à vos enfants.

11 décembre 2023

Le passage de la tirelire au premier compte bancaire est une étape importante pour aider les enfants à gérer leur argent. Découvrez quel compte bancaire convient le mieux à votre enfant.

12 décembre 2023

Expliquer l’inflation aux enfants ne doit pas nécessairement être compliqué. Grâce à ce guide, apprenez à vos enfants de quelle façon et pour quelles raisons les prix augmentent avec l’inflation ainsi que ses incidences potentielles.

11 décembre 2023

Les plans « Achetez maintenant, payez plus tard » (AMPPT) peuvent aider les Canadiens à obtenir des biens plus rapidement, mais il est bon d’en avoir une vue d’ensemble avant de décider s’ils conviennent à leur ménage.